Les huit jeunes, au Hub Enerco, avec les conseillers de la Mission locale et deux animatrices du service économique de CMC. | OUEST-FRANCE

Huit jeunes suivis à la Mission locale ont été mis en relation avec des entreprises du secteur, qu’ils ont visitées mardi, dans le cadre dudispositif Proxim’emploi

Comme son nom le laisse entendre, le dispositif Proxim’emploi met l’accent sur l’emploi de proximité. C’est la Mission locale, espace d’intervention au service des jeunes, qui, en partenariat avec le service développement économique de Centre Morbihan communauté (CMC), l’a mis en place pour huit jeunes pris en charge par la Mission locale du territoire de CMC, afin de les mettre en relation avec huit entreprises
du territoire.
Âgés de 18 à 26 ans, avec une moyenne d’âge de 20 ans, les jeunes, qui ne se connaissaient pas auparavant, ont d’abord travaillé ensemble sur un questionnaire au sein de Hub Enerco, l’incubateur d’entreprises de Locminé.

 

Des parrains et des marraines


Ces questions qui portaient, entre autres, sur le recrutement, les conditions de travail, les débouchés, étaient préparées pour les entreprises qu’ils ont visitées par la suite, en binôme. Ils ont été accompagnés de leurs parrains et marraines, des personnes de la société civile, provenant d’horizons professionnels différents, comme un directeur d’un centre de formation, un conseiller de formation, etc.
Chaque binôme a pu visiter deux entreprises sur les huit choisies et exerçant dans des différents secteurs d’activité : restauration, commerce, mécanique, sport.

Les visites ont été suivies par des échanges entre les jeunes et les employeurs, les premiers essayant l’obtention d’un stage. « Le but, pour l’employeur, n’est pas, pour autant, de recruter, souligne Laurence Marzin, en charge des relations entreprises dans le territoire de Centre Morbihan Communauté. Et pour les jeunes, l’intérêt principal est de voir la richesse économique du territoire, découvrir des secteurs d’activité auxquels ils n’auraient pas pensé, démystifier l’accès à l’emploi puisque certains d’entre eux ont des parcours atypiques, prendre confiance en soi, voir qu’un employeur est accessible. »

La journée a immortalisé grâce au talent de vidéaste d’Enzo, un des huit jeunes. « J’avais envie de rencontrer de nouvelles têtes, pour avoir plus de réseaux professionnels », témoigne Maxime, 19 ans bientôt.
Après une formation dans la menuiserie qui ne l’a pas convaincu, car il a appris ce métier uniquement dans
les ateliers du lycée, Maxime, qui pratique le football, le tennis, a décidé de devenir éducateur sportif. C’est par la Mission locale qu’il essaye d’accomplir son rêve.

Cette Mission locale qui tend une main aux jeunes de 16 à 26 ans, sortis du système scolaire et demandeurs d’emploi ou exerçant des activités à temps partiel.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.